Parce que bien traiter les chevaux, c’est une évidence pour vous …

… mais à la LFPC, nous savons que cela ne va pas de soi pour tout le monde.

La maltraitance n’est pas toujours le fait de la cruauté, mais bien souvent celui de l’ignorance, de la peur ou de la maladresse.

Protéger le cheval, c’est d’abord apprendre à le connaître et à le comprendre.

Le premier rôle de la LFPC est donc préventif :

elle transmet sa connaissance du cheval,
elle donne un conseil au moment opportun.

Elle reste également à l’écoute de tous les propriétaires de chevaux qui pensaient que, pour avoir un cheval, il suffisait de disposer d’un bout de terrain, alors qu’il y a tant d’autres éléments essentiels à prendre en compte.

Protéger le cheval, c’est aussi faire acte de répression si nécessaire.
Dans les cas de maltraitance, d’infraction à la législation en vigueur, d’abandon, de vol, etc… la LFPC peut saisir la justice et se constituer partie civile.

Bienvenue dans la galerie des horreurs … (âmes sensibles, s’abstenir)