Royaume-Uni : condamné à ne pas détenir d’équidé !

Un propriétaire a été condamné à ne plus détenir d’équidé ces cinq prochaines années pour avoir maintenu plusieurs chevaux et poneys dans un état de délabrement avancé. Un poney avait été retrouvé mort. Sévérité rare, accompagnée de deux ans de prison avec sursis et £1,000 d’amende.

Il lui est notamment reproché d’avoir sous-alimenté une pouliche de trois ans et de ne pas avoir appliqué de traitement antiparasitaire. Lorsque les inspecteurs du WorldHorseWelfare ont pris en charge cette jument, elle était anormalement infestée de poux.

Aujourd’hui, cette même pouliche n’a pas fini sa rééducation. Il a fallu la réhabituer à manger, relancer son système digestif. Elle gardera malheureusement des traces de cette période de sa vie, ces mois de malnutrition auront eu un impact sur sa croissance.

Elle est appelée à passer une vie de repos au pré. Sapphire « a toujours été très gentille malgré son passé et est une jument particulièrement doux » conclut son sauveur !

Un cas parmi de nombreux autres. La LFPC y est malheureusement confronté régulièrement, mais jamais aboutissant à un tel jugement qui pourtant, permettrait d’éviter des récidives et sensibiliserait davantage certains détenteurs d’équidés…

Sapphire arriving at World Horse Welfare credit World Horse Welfare web Royaume Uni : condamné à ne pas détenir d’équidé !

Donnez votre avis